PROJET ASSOCIATIIF
2016-2021

 

 

Préambule

L’Association pour l’Éducation et l’Insertion Sociale (A.E.I.S) créée le 30 avril 2009 fonde son projet et son action, au service des personnes accueillies et leur famille, sur le partage entre les administrateurs et les professionnels salariés de quatre axes éthiques fondamentaux :

 

  • Préserver la dignité et l’intégrité physique, psychique et morale de toute personne, sujet de droit, en risque d’exclusion sociale et de perte de citoyenneté
  • Mobiliser tous les moyens disponibles et s’engager dans le champ médico-social élargi, pour aider les personnes fragilisées à devenir actrices autonomes de leur projet de vie, élément pivot des projets d’établissement, et à mener à bien une insertion sociale optimale.
  • Soutenir et promouvoir la professionnalisation des équipes qui travaillent auprès des différents publics en difficultés en favorisant la reconnaissance des compétences, les échanges, la créativité et les actions de formation.
  • S’inscrire dans une économie sociale et solidaire, sans but lucratif, pour développer un projet fondé sur le partage, la bientraitance et le respect de la personne et s’assurer d’une juste utilisation des financements publics, dans le respect du cadre et des orientations budgétaires définis.

L’A.E.I.S : Le partage de valeurs communes

 

1.Respect de la personne :

  • dans sa différence:
    1. L’A.E.I.S défend, pour tous, le principe de liberté de penser comme celui du respect des croyances et des opinions de chacun, vecteurs d’enrichissement mutuel et respectueux du principe républicain de laïcité.
    2. Ä L’A.E.I.S s’engage à garantir à chacun sa liberté de choix. Il ne s’agit pas de réduire la personne accueillie à une description de symptômes et de se satisfaire d’une prescription visant à modifier le comportement.
    3. L’A.E.I.S s’engage à lutter contre l’uniformisation des prises en charge et à garantir à chacun, en fonction de ses besoins singuliers, un accompagnement adapté et évolutif, traduit dans le projet individualisé.

 

  • dans la reconnaissance de ses compétences :
    1. L’A.E.I.S reconnaît la personne accueillie et sa famille comme citoyens et favorise leur participation par tous les moyens disponibles et le recueil de leur avis dans les instances prévues à cet effet.
    2. L’A.E.I.S appréhende la personne accueillie comme actrice et auteur de son devenir et la soutient dans cette approche, avec le souci permanent d’évaluer avec elle le danger ou le risque auquel celle-ci peut être confrontée.
    3. L’A.E.I.S accueille, en son sein, la personne avec ses compétences qu’elle soit en difficulté, en marge ou exclue de la société. A ce titre, l’A.E.I.S veille au développement des capacités de la personne en l’aidant à exprimer en interne et en externe sa créativité sous toutes formes d’expressions interculturelles, artistiques et sportives… pour susciter une ouverture au monde et faire émerger du désir de vie .

 

Idée-Projet : en fonction des besoins repérés des enfants et des adolescents, faciliter des passages d’un lieu à l’autre au sein de l’AEIS (réflexion autour de la mise en œuvre d’un dispositif ITEP)

2.Ouverture et Solidarité :

 

  • au sein de l’A.E.I.S :
    1. L’A.E.I.S affirme sa volonté de développer une participation responsable dans une dynamique de réflexion et de questionnement de tous ceux qui sont impliqués dans son action. Tous et chacun sont concernés par la dimension éducative.  Il s’agit autant des administrateurs que des cadres de direction, des professionnels salariés, des partenaires et des personnes auxquelles l’A.E.I.S destine son action.
    2. A cet égard, en complément des temps essentiels passés auprès des personnes, des temps d’échanges interdisciplinaires sont facilités et permettent aux professionnels d’ajuster leurs pratiques au plus près des besoins des populations accueillies et de leur famille.
    3. L’A.E.I.S souhaite favoriser la mutualisation des outils dont elle dispose pour une réponse rapide, globale et adaptée aux besoins des personnes accueillies.

 

  • .à l’extérieur de l’A.E.I.S:
    1. L’A.E.I.S s’inscrit dans les schémas départementaux sociaux, médico-sociaux et sanitaires.
    2. L’A.E.I.S favorise les échanges inter-associatifs et facilite l’élaboration de conventions de partenariat avec les associations qui le souhaitent.
    3. L’A.E.I.S participe à une mission d’intérêt public; à ce titre, elle prend sa part dans le débat sur les enjeux de société et les finalités des actions sur lesquelles repose cette mission.
    4. L’A.E.I.S contribue à l’évolution sociale par la recherche de réponses novatrices et de qualité, au service des personnes en situation de fragilité.
    5. Elle s’implique pleinement dans toutes les formes de débats sur les questions sociales.

 

 

Idée- projet : mutualisation des filières d’insertion professionnelle des grands mineurs et des jeunes majeurs.

 

Idée- projet : établir un conventionnement avec le secteur psychiatrique pour des prises en charge alternatives des enfants et des adolescents et avec les organismes HLM pour l’accès au logement des majeurs. (Idées défendues dans le cadre de notre participation au Groupement de coopération sanitaire) et (idées abordées dans les réunions territoriales organisées par le Conseil Départemental)

 

  1. Adaptabilité :

 

  • par la mise en place de prises en charges alternatives:
    1. L’A.E.I.S privilégie l’élaboration de réponses modulables et adaptées aux besoins des personnes. L’association s’inscrit dans un processus de décloisonnement des prises en charge afin de mieux appréhender la personnalité dans son intégralité.
    2. L’A.E.I.S s’engage à offrir une diversité d’accueils complémentaires, au sein de l’association, afin de soutenir la personne tout au long de son parcours de vie.

 

  • par la mise en place d’outils d’évaluation de son projet (conformément à la loi du 2 janvier 2002):
    1. L’A.E.I.S instaure des dispositifs d’évaluation interne et externe de ses établissements et services; évaluation qui s’inscrit dans une démarche éthique de clarté et de contrôle.
    2. L’A.E.I.S s’engage dans une démarche-qualité intégrant les évolutions du contexte social.

 

 

Idée-Projet : Mise en place de « groupe qualité » par établissement et d’un « COPIL Qualité » au niveau associatif, avec représentation des différents services (généraux, administratifs, éducatifs, médical…etc…)

Réflexion sur la mise en place d’une « Commission Médicale et Paramédicale des établissements et services » qui définirait la politique de soin et les orientations thérapeutiques de notre association.

 

 

L’A.E.I.S : Le partage d’objectifs communs

 

1.Développement de l’action de l’A.E.I.S auprès des jeunes et des adultes en état de détresse sociale, de souffrance psychique, d’isolement dans leur parcours de vie :

 

  • En visant à améliorer leur accompagnement au sein des établissements et services :
    1. Par le lancement d’études prospectives afin d’anticiper d’éventuels besoins non couverts.
    2. Par la promotion de l’accès de tous aux différents savoirs et à toutes formes d’activité favorisant l’épanouissement de la personne.

 

  • En visant à permettre une aide en dehors des murs de l’hébergement collectif :
    1. Par l’inscription de chaque personne accueillie et de sa famille au centre des dispositifs d’aide, l’institution visant alors à accompagner en dehors des murs de l’hébergement.
    2. Par l’adaptation de l’institution à la singularité du projet de vie de chaque personne et de sa famille pour un accompagnement qui ouvre sur l’extérieur.
    3. Par le déplacement des professionnels au plus prés des lieux de vie habituels des personnes accueillies.
    4. Par la création de lieux d’expression et de paroles destinés aux familles des personnes accueillies.

 

2.Soutenir et développer une culture solidaire d’entreprise sociale :

 

  • En encourageant la formation et l’information :
    1. Par la mise en place d’actions de formation partagées par les administrateurs et les salariés de l’A.E.I.S, à l’intérieur de l’Association mais également ouvertes sur l’extérieur.
    2. Par la stratégie de communication interne et externe (vis-à-vis des familles, des partenaires, des autorités de tarification), notamment par l’intermédiaire d’un site internet regroupant les informations essentielles de l’association.

 

 

Idée- projet : Mise en place d’un dispositif ITEP qui intégrerait un service d’accueil familial à la frontière entre le social et le médico-social. Groupe de travail interdisciplinaire mis en place en janvier 2016

 

Idée- projet : Mise en place d’un SPASAD au sein de l’EHPAD et augmentation des places en accueil de jour. Réflexion en lien avec le Conseil Départemental et la Mairie de Marcheprime sur la création d’un Foyer de Vie (à taille humaine) qui serait annexé à l’EHPAD

 

  • En encourageant une éthique respectueuse de la personne et de son environnement :
    1. Par la mise en place d’une démarche qualité tenant compte des compétences acquises et de celles à développer selon l’évolution des besoins et des réponses nouvelles à définir.
    2. Par l’affirmation d’une attention particulière portée aux aspects environnementaux, culturels et sociaux dans une conception nouvelle d’intérêt public de développement durable.

 

 

Idée- projet : favoriser le droit d’information et d’expression des familles dans le site internet de l’association

 

 

L’A.E.I.S : Le partage d’orientations affirmées

 

1.Une culture participative

 

  • L’A.E.I.S souhaite s’inscrire dans le développement et l’évolution des politiques sociales:
    1. En étant force de propositions à l’attention des institutions publiques.
    2. En répondant aux appels à projet qui permettent de mettre en valeur les « savoir-faire » de l’association, au service des personnes.

 

  • L’A.E.I.S souhaite se positionner au cœur de l’économie sociale:
    1. En développant une politique de bonne gouvernance associative : équilibre des pouvoirs et leur contrôle, évaluation et prévention des risques, transparence et responsabilité des acteurs.
    2. En favorisant le dialogue et la communication, à l’intérieur et à l’extérieur de l’association.

 

2.Une quête de permanence dans la mouvance institutionnelle

 

  • L’A.E.I.S souhaite promouvoir la permanence du lien social, éducatif, pédagogique et thérapeutique:
    1. En favorisant l’adaptation des compétences, la formation continue, l’évolution des emplois et par ce biais, leur pérennisation.
    2. En encourageant le maintien du lien avec les personnes prises en charge, même si elles sont en dehors de l’institution.
    3. En plaçant les personnes au cœur des dispositifs quelles que soient les difficultés institutionnelles à dépasser

 

Idée- projet : Mutualisation des compétences professionnelles inter-établissements : échanges d’expériences et des pratiques, apports techniques ponctuels…                                    

Mise en œuvre, évaluation et suivi des Entretiens Professionnels

 

 

  • L’A.E.I.S souhaite promouvoir une offre de service à la personne tout au long de son parcours de vie :
    1. En diversifiant les modes de prises en charge.
    2. En permettant une adaptation rapide des réponses apportées en fonction des besoins de chacun.

 

Idée-projet : Réflexion autour de la création d’un service concernant l’accompagnement des jeunes de 21 à 25 ans.

 

 

L’A.E.I.S : le partage d’une culture de la qualité

 

L’A.E.I.S choisit de s’inscrire et d’inscrire ses établissements et services dans une culture de l’Évaluation, dans une perspective dynamique de responsabilisation de tous les acteurs (autorités de contrôle, administrateurs, professionnels salariés). Elle affirme que l’Évaluation doit être une démarche de sens qui vient apprécier les missions et engagements associatifs, la qualité des prestations apportées, l’engagement et la mobilisation optimale de tous ses acteurs.

 

L’évaluation engendre, par nature, une évolution et va au-delà d’une démarche de résultat.

 

L’enjeu majeur de l’évaluation est de créer du lien :

 

  • Lien entre l’Association et ses établissements et services via les directions et les instances mises en place au sein de l’A.E.I.S
  • Lien entre l’Association et les professionnels salariés en charge d’accompagner les personnes accueillies
  • Lien entre l’Association, les personnes accueillies et leur famille
  • Lien entre la Société, le sens de l’action et les personnes accueillies

 

 

L’A.E.I.S distingue et conjugue les qualités des Evaluations Internes et Externes. Elle s’assure de leur mise en place et de leur mise en œuvre. Dans cette logique, l’Association se donne les moyens de savoir comment ses valeurs et ses objectifs sont effectivement pris en compte et déclinés dans ses établissements et services au travers de :

 

  • La qualité de l’accueil
  • La volonté de mettre en valeur les personnes accueillies en développant une culture du projet personnalisé d’accompagnement et en leur donnant des espaces de paroles diversifiés
  • La volonté de faire de la bientraitance, une préoccupation constante tant vis-à-vis du public accueilli que des équipes
  • La valorisation de l’éducatif, du social, du soin, de la scolarité, des formations et de tous processus d’insertion
  • L’ouverture et la participation à des activités extérieures
  • L’implication optimale des familles et la restauration optimale du lien social
  • La prise nécessaire de risques réfléchis et partagés dans les prestations offertes
  • La recherche de nouvelles prestations et de nouveaux modes d’accompagnement en adéquation avec les besoins d’accompagnement recensés.

 

La démarche d’évaluation retenue par l’A.E.I.S est explicite : à un élément de référentiel doivent correspondre des contenus et des applications que les établissements de l’Association ont à mettre en œuvre. Les éléments du référentiel doivent être adaptés à la culture, à la logique, aux moyens des établissements et au souci permanent des différents acteurs de valoriser la promotion des contrats sociaux et des projets personnalisés.